Enseigner avec l’approche neuro-linguistique (ANL)

Voici pourquoi l’ANL a changé ma vie de professeur pour 3 raisons.

1. La communication authentique

Dans l’ANL, l’accent est mis sur le sens, et non sur la forme.
N’entendez pas que cela implique qu’un langage approximatif soit toléré.
Loin de là, toutes les fautes sont corrigées.

La raison est que l’on veut rendre les apprenants aptes à communiquer pour de vrai, avec aisance, avec des interlocuteurs natifs. Les erreurs à répétition, qu’elles soient de grammaire ou de prononciation, vraiment des microtensions qui, à force de s’accumuler, finissent par gêner la communication et amène l’interlocuteur à ne plus écouter ce que dit l’apprenant car il se focalise (lui aussi !) sur la langue (qu’il essaye de reconstituer mentalement) plutôt que sur le message.

Mais que ce soit à l’oral ou à l’écrit, on communique pour faire passer un message, qui répond à un besoin de communication réel.

Communication authentique

Cela change tout.
Quand nous parlons de nous dans un contexte de communication authentique, le système limbique du cerveau est activé, et entraîne des réactions émotives de plaisir, autant pour les élèves que pour les professeurs.

2. Des ressources et projets sur mesure

Tout contexte d’enseignement devrait nécessiter des ressources et moyens uniques.
Or les professeurs se restreignent à des manuels déjà calibrés pour répondre à une norme de besoin.
À leur décharge, ces manuels sont de plus en plus intéressants et apportent des connaissances sur notre monde complexe.
De plus, ils évitent la création de ressources et rassurent les apprenants.

Cependant, rien ne vaut le plaisir d’un enseignement sur mesure.

Remédier aux erreurs de prononciation d’un élève, aborder un point de grammaire justifié par un travail de rédaction à venir, se servir des nouveaux mots dont les apprenants ont besoin pour les réintégrer dans les activités, créer ses propres projets en fonction des goûts et nécessités…tout cela permet à tous de « s’approprier » la classe et maintenir un haut degré de motivation générale.

3. Une perspective d’avenir

Comme on peut le lire la revue spécialisée bimensuelle “Le français dans le monde” de mai-juin 2018, l’ANL a le vent en poupe. Pourquoi ?

L’ANL se base sur des principes scientifiques, et a le mérite d’avoir mesuré et comparé ses résultats avec d’autres méthodes.

Résultats tirés de « Français langue ardente » p.133

Plus important, elle vise au développement de la littératie, concept qui mérite à être connu.
Il s’agit de la capacité « d’utiliser le langage pour lire, écrire, écouter, parler, représenter et penser de façon critique. »

Dans un monde compétitif mais aussi de plus en plus robotisé, une approche qui donne des résultats et qui met en avant-plan le développement de la communication et, encore plus, de l’humain, ne peut que prendre son essor.

En conclusion, enseigner avec cette approche demande une sérieuse remise en question de ses façons de faire, mais pour un bien certain.

Pour plus d’infos, consulter le site du Cifran.
Lien vers le groupe Facebook, « Enseigner avec l’ANL ».

Габриэль
Les derniers articles par Габриэль (tout voir)

Publié par

Габриэль

Преподаватель Французского квартала

Оставить комментарий

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.