Notre mission éducative

Nous adhérons aux recommandations du CECRL quant à l’enseignement d’une langue vivante avec l’approche par projets, l’approche actionnelle.
Selon nous, les activités linguistiques trouvent leur raison d’être dans un cadre plus large que celui de la classe: elles doivent être conçues et réalisées dans le but de donner les compétences linguistiques, pragmatiques et culturelles à l’apprenant afin qu’il puisse, s’il devait être amené à le faire, interagir avec des locuteurs natifs francophones afin accomplir les tâches de la vie quotidienne, dans toutes les situations et domaines impliqués, par exemple:
-discuter avec ses amis, (domaine privé)
-s’inscrire à son club de gym, (domaine public)
-faire un compte-rendu pour le travail, (domaine professionnel)
-suivre des cours, (domaine éducatif)
La créativité tient une place importante dans tous nos projets, dont il est possible de trouver une illustration dans le blog des élèves.


Pour aller plus loin, nous nous inspirons également de l’approche PBL (Problem-Based Learning) mise en oeuvre dans certains établissements scolaires anglo-saxons. 
La clé de voûte de cette approche est la focalisation sur les enjeux sociaux, éthiques et environnementaux de notre monde actuel.
Les élèves sont mis à contribution à travers des activités manuelles, des réflexions collectives, l’utilisation d’outils numériques, tout cela dans l’optique de proposer des solutions concrètes et innovantes aux problématiques d’aujourd’hui.

Pour se faire une idée plus claire, voici un exemple de PBL.

Même si à l’heure actuelle nous ne mettons en oeuvre qu’une partie de ces activités,
la responsabilisation de l’apprenant en tant que citoyen de la planète nous est une valeur chère.

Un exemple de nos projets inspiré de l’approche PBL:

Pour la réalisation de ce projet sur l’écologie avec le groupe B2, nous avons:

  • identifié un problème actuel de la société russe, 
  • crée et diffusé un sondage dans quelques communautés moscovites francophiles afin de mieux connaître les attitudes à l’égard de la problématique
  • analysé les résultats et cherché des informations détaillées sur les différents points qui ressortaient du sondage afin de proposer des solutions pertinentes
  • effectué un travail collaboratif de réflexion et de sélection de ressources 
  • manipulé une plate-forme numérique pour la réalisation du montage vidéo.

Une perspective humaniste avec l’ANL

La dimension “internationale” de notre équipe de professeurs ( Russie, France, Brésil, Équateur, Québec) est une occasion en or d’explorer les richesses socio-culturelles liées aux pays de chacun.
Nous avons ainsi proposé à nos élèves russes de réaliser un projet conjointement avec une équipe de professeurs vivant au Québec, ce qui a permis de lever le voile sur les différentes façons de vivre des uns et des autres.

Le développement de la littératie est l’un des principes fondamentaux de l’approche ANL, et détermine fortement l’enseignement de la langue.

La littératie est “la capacité d’utiliser le langage et les images, de forme riches et variées pour lire, écouter, parler, voir, représenter et penser de façon critique. Elle permet  d’échanger des renseignements, d’interagir avec les autres et de produire du sens.” Gouvernement de l’Ontario, “La littératie au service de l’apprentissage” 2004.

Pour faire figure d’exemple, voici un projet de sensibilisation et développement des compétences liées aux médias et au monde de l’information, où les apprenant ont réalisé un site web rempli d’articles improbables et de fake-news humoristiques:

Afin de pouvoir accomplir ce projet final de façon probante, les apprenants:

  • ont observé les forums et réseaux d’information francophones et publié leurs commentaires sur un sujet d’actualité
  • ont analysé les différents modes linguistiques de présentation des informations selon qu’elles sont présentées comme des faits ou seulement hypothétiques
  • ont produit des faits divers afin de maîtriser la rédaction de ce format qui permet d’attirer l’attention des lecteurs
  • ont développé leur esprit critique par l’étude de documents mis en ligne par une organisation gouvernementale française (la CLEMI) en charge notamment de la prévention de fake-news
  • ont appris l’existences des bulles informationnelles et l’influence des algorithmes sur notre biais cognitif de confirmation qui nous isole des sources d’informations contradictoires à nos croyances.
  • ont mis en place un petit guide de détournement d’un site d’information …….

En conclusion, le développement des compétences générales et linguistiques au sein de projets créatifs et utiles pour tous donnent au Quartier français une orientation résolument humaniste.