IDEES EVOQUÉES

QUESTIONS QUE CELA POSE

PISTES DE REPONSES

PISTES INTÉRESSANTES À DÉVELOPPER

RÉFÉRENCES

Chaque langue retranscrit le monde d’une façon unique.

Disparitions des langues/dialectes.


La langue est un filtre de la réalité.


On ne pense pas avec les mots mais aussi avec des images par exemple.


Il y a des langues plus émotionnelles et plus lentes que d’autres (?)


Une langue peut être restaurée

Uniformisation des dialectes et accents.


Les jeunes générations n’emploient plus un vocabulaire riche a cause des réseaux sociaux et la simplification (provoquée?) du monde.


Le but de la langue est de communiquer et de se comprendre, pas besoin de mot raffinés ou esthétiques.

Le monde s’appauvrit-il si des mots disparaissent?


On peut influencer/manipuler la pensée avec les mots (restrictions, oppositions, perte de nuances, détournement du sens)


Si un mot disparait, c’est qu’il n’est plus utile.
L'évolution du monde et des technologies fait disparaître les mots désuets qui se retrouvent alors dans les livres et les musées, et de nouveaux apparaissent.



Les réseaux sociaux donnent à tous la possibilité de lire et d'écrire plus, et ainsi s'améliorer dans l’utilisation de la langue.


Quid de l'espéranto qui n’a pas de socle culturel.



Comment les sourds-muets voient-ils le monde?


Cela influence-t-il la perception du monde?



Quid de la poésie?

Les différents mots pour la neige chez les eskimos.

Noosphere (Teilhard de Chardin/Vladimir Vernadsky)


Georges Orwell et le Novlangue (1984)



Exemple des juifs avec l'hébreu après la fondation d'Israël.

Sous l’URSS, il y a eu une uniformisation de la langue et des sonorités car les gens étaient envoyés de force dans d’autres régions.