Qui sommes nous

Qui sommes nous

Notre expérience nous montre que tout le monde est capable d’apprendre une langue étrangère s’il le désire.
Grâce à une méthodologie efficace qui stimule le plaisir à communiquer, nos étudiants sont capables de communiquer avec des locuteurs natifs après quelques mois.

Notre équipe
Gabriel

Gabriel

Fondateur et directeur

Преподаватель Le Quartier Français - Катя

Katya

Professeur

Elodie

Professeur

Anna

Responsable communication et marketing

методика
CIFRAN
  • Tous les professeurs de l’école du Quartier Français sont tous diplômés de méthodes traditionnelles d’enseignement du français langue étrangère, mais ils sont aussi certifiés à l’approche neurolinguistique (ANL) par le centre international de neuro-éducation.
  • CIFRAN.
    Selon cette approche, apprendre une langue signifie avant tout développer une habileté de communication, renforcée ENSUITE par la connaissance des règles.
  • Grâce aux stratégies d’enseignement et de correction, la langue s’acquiert et se développe de façon automatique (plus d’infos ici). 
методика
CIFRAN
  • En 1998, la méthode a été testée pour la première fois sous le nom de “Français Intensif”, avec des centaines d’élèves dans les provinces anglophones de Terre-Neuve et du Labrador au Canada.
  • Après un franc succès, la méthode s’est répandue et a remplacé la méthode traditionnelle (en savoir plus).
  • Depuis lors, elle est la méthode officielle dans de nombreux organismes gouvernementaux et organes administratifs au Canada.
  • En 2010, la méthode a été introduite dans les universités chinoises (en savoir plus), et elle est maintenant développée dans de nombreux pays, dont la Russie, grâce à notre école.

L’ANL demande aussi bien aux professeurs qu’aux étudiants de remettre en question leur conception d’apprentissage d’une langue étrangère.
C’est pourquoi, à l’heure du tout neuro, il semble important d’expliquer avec rigueur et en quoi cette approche consiste, et ce dans un langage compréhensible de tous.

Il y a beaucoup d’éléments bien différents des approches traditionnelles.
La langue est d’abord considérée en terme d’habileté à communiquer, et non de savoir.
On l’utilise AVANT de l’analyser. 
Grâce aux modèles du professeur, les eleves utilisent la langue d’abord à l’oral,  sans aucun support ecrit, comme ils le feraient dans une conversation.
Une fois seulement que les structures sont maîtrisées et devenues quasi automatiques, l’écrit et le savoir sur le fonctionnement de la langue sont étudiés.
Ce processus est quasi identique à l’apprentissage de la langue maternelle pour les enfants.

On fait d’abord la différence entre une grammaire “interne” et une grammaire “externe”. 
Grace aux strategies d’enseignement et de correction tres specifiques dans notre methode, la grande majorité des elements grammaticaux sont acquis de façon inconsciente lors de la phase orale, (усвоение). C’est la grammaire interne, qui relève de la mémoire procédurale, inconsciente.
Les elements plus difficiles à acquérir sans explications sont etudies pendant les phases de lecture et d’ecriture. On demande aux élèves de porter leur attention sur un point spécifique de la langue, et après reflexion et concertation, d’en formuler la règle.
C’est la grammaire externe, qui relève de la mémoire déclarative, consciente.
 
Quant aux exercises de grammaire, bien qu’ils peuvent aider à l’automatisation de certaines regles, notre but principal est l’utilisation et la réutilisation de ces structures grammticales dans des contextes de communication authentique differents.

ANL a été creee au Canada afin de favoriser l’integration sociale rapide et efficace des eleves anglophones dans un milieu francophone.
Le but est de permettre aux etudiants d’une langue etrangere de communiquer le plus efficacement possible a l’oral, et a l ecrit.
Grace a la mise en place de situations de  communication authentique, on est rapidement capable d interagir (comprendre et parler).
La methodologie particuliere utilisee par les professeurs permet de developper l’excellence dans la maitrise des structures employees dans un premier temps a l’oral, puis a l’ecrit.

Tout d’abord stimuler le désir de communiquer:  les sujets abordés sont en rapport étroit avec le vécu des étudiants et des professeurs.
Les questions et les interactions visent à répondre à un besoin réel, non pour répondre à une question d’un manuel sur un personnage fictif.
 
L’exposition au nouveau vocabulaire est également plus limité. 
On préfère voir un étudiant l’utiliser efficacement dans des phrases complètes et différents contextes que de surexposer à des listes de vocabulaire qui ne seront jamais retenues.
 
La correction des erreurs très spécifique à l’ANL permet l’établissement d’une grammaire interne parfaite, contrairement aux approches communicatives qui tolèrent les erreurs grammaticales et phonétiques, tant que le sens a été transmis.

Cette question comporte trop de parametres pour donner une réponse précise. 
 
Selon le CECRL (lien), on nous dit qu’il faut: 
environ 100 heures (astronomiques) d’apprentissage pour passer les niveaux A1-A2
environ 150/200 heures pour les niveaux B1 et B2
entre 200/300 pour le niveau C1
et que le niveau C2 n’a pas de limite
 
Mais qu’entend-on par apprentissage?
Les eleves apprennent ils la langue dans le pays?
L’apprenant peut-il “gagner du temps” grace à la connaissance d’autres langues qu’il pourra transferer? 
Qui juge du niveau?
La réussite à l’examen du DELF pour un niveau suffit-il pour déclarer que l’on a reussi un niveau?
 
Tout ce qu’on peut dire avec surete, c’est que:
-100 heures correspondent à 9 mois de cours à raison de 2 cours par semaine
-qu’il faut de la patience et de la discipline pour apprendre une langue
-que nous travaillons en concordance avec les objectifs et propositions du CECRL
-que tous nos eleves reussissent le DELF

Les technologies modernes permettent de recréer une classe virtuelle quasiment identique à la classe réelle. 
Si aucun cours online ne peut remplacer la richesse, la convivialité et la facilité des interactions réelle, il existe cependant quelques avantages.
En effet, l’accès aux autres outils numériques pour des travaux seulement réalisables sur support digital (contrairement au papier) devient à portée de clic! 
 
Comme le preconise le CECRL, les lecons sont intégrees dans la realisation de projets. (lien)
Mais a la difference de toutes les autres methodologies,  ce sont les  eleves et les professeurs qui definissent ensemble les projet, et creent en consequence des ressources et un contenu unique, adaptés aux envies et objectifs des eleves. (lien)

En 1998, la méthode a été testée pour la première fois sous le nom de "Français Intensif", avec des centaines d'élèves dans les provinces anglophones de Terre-Neuve et du Labrador au Canada.
 
Après un franc succès, la méthode s'est répandue et a remplacé la méthode traditionnelle (en savoir plus).
 
Depuis lors, elle est la méthode officielle dans de nombreux organismes gouvernementaux et organes administratifs au Canada.
 
En 2010, la méthode a été introduite dans les universités chinoises (en savoir plus), et elle est maintenant développée dans de nombreux pays, dont la Russie, grâce à notre école.