En ANL, il n’existe pas de contingences liées à un programme linguistique à suivre dans un temps donné. 
L’expérience montre qu’un programme imposé et décontextualisé est moins bien retenu qu’un programme fait sur mesure.

Les programmes, appelés cycles sont donc à chaque fois uniques et personnalisés au groupe.
Ils sont composés d’un projet principal, lui même composé de mini-projets négociés entre étudiants et professeurs, en fonction des besoins, envies, les ressources à disposition, et les exploitations linguistiques possibles.
Une fois qu’un projet a été choisi, le travail commence, et il sera sans cesse réajusté en fonction de la réception des étudiants.

Voici un exemple:

Cycle sur l’art

Durée: 1 mois (8 cours de 90 minutes)
Niveau: A2.2/B1
3 mini-projets, un projet principal (critique d’une œuvre lors d’une visite au musée), une activité de prolongement et un bilan linguistique. 

Clément Gabriel
Les derniers articles par Clément Gabriel (tout voir)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :